vendredi 8 mars 2019

Sachons vaincre... ou Sachons périr : une pièce de théâtre riche en émotion

Notre pays a subi de nombreuses guerres, mais celle de 14-18 nommée la Grande guerre continue à marquer les esprits tant elle fut dévastatrice en pertes humaines et financières. La pièce de théâtre Sachons vaincre...ou Sachons périr nous emmène à la rencontre de  deux hommes, deux soldats réunis au cœur du combat. Loin de leur famille, ils doivent survivre, parvenir à surmonter l'insurmontable.... À travers les témoignages de poilus,  les mots se mêlent à la danse, au chant et à la musique : ils expriment l'émotion de l'instant, celle de corps en mouvement où la mélodie sublime les paroles... Retour sur un moment unique riche en émotion. 

Sachons vaincre...ou Sachons périr

 Théâtre Comédie Nation



Sachons vaincre...ou sachons périr  Théâtre Comédie Nation

Sachons vaincre...ou Sachons périr est une pièce de théâtre contemporaine programmée jusqu'au 14 mars à la Comédie Nation, situé dans le 11eme arrondissement de Paris. Ce petit théâtre offre une programmation très diversifiée en proposant des pièces classiques, contemporaines ainsi qu'un répertoire musical (cabaret, jazz, comédie musicale, chansons...) et des pièces pour jeune public.

Sachons vaincre... ou sachons perir

Témoignages sur la première guerre mondiale 


Sachons vaincre...ou Sachons périr est mise en scène par la troupe Les filles de Gaïa, une compagnie de théâtre et de danse dirigée par Patricia Piaza-Georget. La compagnie avait produit précédemment Le journal d'une femme de chambre qui permit à Patricia Piaza-Georget d'obtenir le prix des P'tis Molières de la Meilleur comédienne dans un premier rôle. J'avais eu l'occasion de voir une autre adaptation de cette oeuvre d'Octave Mirbeau en 2016 avec Karine Ventalon.

Patricia Piazza Georget de la Trpoupe des filles de Gaïa
Patricia Piazza Georget (crédit photo David Krüger)

Pour parler de la grande guerre, Patricia Piazza Georget a choisi deux œuvres recueillant des témoignages sur la première guerre mondiale

Commençons par le recueil de récits de guerre "Ceux de 14" de Maurice Genevoix. Ce poilu qui restera traumatisé par les horreurs de la guerre, écrivit plusieurs ouvrages, qui couvrent sa mobilisation de 1914 jusqu'à 1915 où il fut grièvement blessé lors de la Grande Guerre aux Eparges : Sous Verdum (1916), Nuits de guerre (1917), La boue (1921) et Les Eparges (1923). Les premiers subiront la censure, afin ne pas "perturber" le moral des soldats et concrètement ne pas entraver la propagande française lors de la première guerre mondiale (diabolisation et dévalorisation de l'ennemi, notion de devoir en participant à l'effort de guerre...). La censure ficelait également la presse et les lettres des poilus étaient aussi contrôlés. Cette propagande fut telle que durant plusieurs générations une animosité anti-germanique était papable en France.

Maurice Genevoix auteur de Ceux de 14
Maurice Genevoix, premier mois de guerre (crédit photo famille Genevoix) 
Les œuvres de Maurice Genevoix ne sont pas faciles à lire car elles nous confrontent à la dure réalité de la guerre. Il s'agit d'une réalité qu'il ne faut pas occulter car ces témoignages sont assurément plus instructifs que n'importe quels manuels d'histoire. 

Disparu en 1980, l'écrivain Maurice Genevoix - entré à l'académie française en 1947 -  est actuellement enterré au cimetière de Passy, mais il devrait être panthéonisé en 2020.

Maurice Genevoix Ceux de 14 et Jean-Pierre Paroles Guéno de poilus

Patricia Piazza Georget a également adapté des témoignages recueillis dans l'ouvrage Paroles de poilus de Jean-Pierre Guéno (édité en 2013). À l'époque, Radio France avait lancé un appel visant à collecter des lettres de poilus. Il faut croire que la première guerre mondiale est encore bien présente dans le cœur des français puissent que huit mille personnes s'étaient manifestées. C'est ainsi que Paroles de poilus ressemble le témoignage d'une centaine de lettres très émouvantes relatant cette période. Ces courriers, lettres, ou carnets précieusement conservés sont aujourd'hui la mémoire du passée. Ces récits personnels permettent de mieux comprendre ce que ces soldats français ont subi lors des nombreuses batailles de la guerre mondiale 14-18 : tels des tranches de vie, ces mini-biographies précieuses viennent enrichir les documents historiques, afin que les futures générations n'oublient jamais.

Théâtre Sachons vaincre...ou sachons périr : la grande guerre
Sachons vaincre...ou sachons périr (crédit photo David Krüger)

Deux hommes au cœur du combat


Sachons vaincre... ou Sachons périr nous conte l'histoire de deux hommes en 14-18 immergés au cœur de ce combat meurtrier. De leur mobilisation en 1914 et leur vie dans les tranchées, ils essaient de surmonter les horreurs de la guerrePenser à la famille, s'échapper un instant, revivre un bref moment de normalité au travers une correspondance : des moments salvateurs symbolisés en musique, chant et en danse qui offrent ainsi une parenthèse bienvenue.

Si j'ai déjà vu des pièces sur le thème de la guerre : Bérénice 34-44 (et la position de la comédie française vis à vis des juifs) ou encore Je ne suis pas une arme de guerre (et la violence faite aux femmes), je n'avais pas vu de pièces théâtrales relatant des témoignages de poilus sur la guerre de 1914-1918. 

Après voir récupéré nos places, nous nous installons au premier rang au plus près de la scène. Celle-ci  est sobrement décorée :  un tabouret sur le côté gauche et une grand malle ainsi qu'une petite boîte en bois sur le côté droit.

Théâtre Sachons vaincre...ou sachons périr : retour en 14-18
Sachons vaincre...ou sachons périr (crédit photo David Krüger)

Impressions sur Sachons vaincre...ou Sachons périr


Marianne entre en scène, la mère de la patrie motive ses enfants afin qu'ils accomplissent leur devoir de citoyen. Les jeunes recrues, fières de servir leur pays, enlacent tendrement leur bien-aimée avant le départ, certains de revenir très prochainement.... C'est ainsi que nous faisons la connaissance de Lucien et Victor durant les premières heures de la guerre, où ils logent dans un tunnel qui deviendra leur lieu de vie. Rapidement, la terrible réalité de la guerre s’avère bien différente de l'image que lui donne la propagande...

Sachons vaincre...ou sachons périr :guerre 14-18
Sachons vaincre...ou sachons périr (crédit photo David Krüger)

Une adaptation sur la première guerre très réussite  


Que d'émotions durant ces 1h20 de spectacle !  La performance scénique des comédiens et la mise en scène est d'une telle beauté artistique que cette pièce Sachons vaincre...ou sachons périr rend un très bel hommage à nos poilus.  

L'adaptation a su mettre en valeur les témoignages de ces poilus. Les mots des soldats prennent alors vie, nous rendant témoins de leur condition de vie sans qu'on ne puisse intervenir. Le temps passe, les saisons se succèdent : l’enfer de l'hiver, l'été où tout devrait renaître mais où seul la mort rôde, Verdun, les charniers... 

Au fur et à mesure que le temps passe, le traumatisme subit par les soldats devient si violent  qu'ils craignent de perdre leur âme : comment parvenir à survivre dans un monde où les vivants se terrent sous terre et les morts pourrissent sur terre ? Comment supporter ces visions cauchemardesques, le manque de l'être aimé ? 

Sachons vaincre...ou sachons périr : théâtre Comédie Nation
Sachons vaincre...ou sachons périr (crédit photo David Krüger)

La dure réalité de la Grande guerre

Les hommes se brisent, l'esprit se morcelle, l’espoir se perd, les soldats ne croient plus à l’idéologie, aux mensonges, n'en peuvent plus de cette censure... La réalité qu'ils subissent est tout autre : comment espérer revivre normalement après avoir vu l'inimaginable ? 

Les témoignages sont forts et aussi plein d'humanité, notamment lorsque Victor envoie une lettre à son fils pour lui expliquer qu'un soldat allemand est aussi un papa, qu'il comprendra quand il sera plus grand. Dans un monde où l'allemand était diabolisé par la propagande, la lucidité de Victor lui permet malgré ce qu'il peut vivre, d'avoir une juste analyse de la situation. On comprend aussi l'importance de la correspondance qui offre le seul moyen d'évasion et qui permet aux soldats de conserver le moral

Sachons vaincre...ou sachons périr : deux hommes durant la guerre 14-18
Sachons vaincre...ou sachons périr (crédit photo David Krüger)

Un mélange des arts efficace



La beauté de cette pièce réside dans sa mise en scène qui permet de donner vie à ces témoignages grâce à des effets sonores, des jeux de lumière, du chant ou encore la danse. Le mélange de ces arts offre à cette pièce une dimension particulière. Je n'aurais pas imaginé être autant émue devant de la danse contemporaine, mais la beauté de la chorégraphie dont la gestuelle exprime avec brio les mots et le ressenti des soldats procure une grande émotion.

C'est ainsi que les pensées, les rêveries, les brefs moments de rencontres lors des permissions, leur désarrois, leurs traumatismes, la dureté de la guerre sont symbolisés par une judicieuse chorégraphie contemporaine

Les choix musicaux m'ont à maintes reprises fait frissonner tant ces dernières apportent une dimension d'une grande justesse et les effets sonores très réalistes nous immergent encore un peu plus dans leur univers. Je me suis même surprise à sursauter !

théâtre : Sachons vaincre...ou sachons périr
Sachons vaincre...ou sachons périr (crédit photo David Krüger)

Une performance scénique de toute beauté


Durant cette pièce nous faisons la connaissance de Lucien et Victor, deux jeunes soldats mobilisé en 1914 ainsi de Louise l'amoureuse de Lucien et d'Ania l'épouse de Victor. Un autre personnage Marianne symbolise la patrie. Les interprètes - deux danseurs, une chanteuse et deux comédiens - ont plusieurs talents a leur actifs, ce qui permet d'offrir à cette pièce une grande richesse artistique. 

Emma Brest - qui interprète Ania - la fiancée de Victor - est également danseuse et chorégraphe. Une grande expérience qui lui permit de travailler dans plusieurs compagnies de ballet et d'imaginer plusieurs chorégraphies pour la compagnie de la Troupe des filles de Gaia. 

Mône Marquette - qui interprète Louise, la fiancée de Lucien - est aussi danseuse et chorégraphe. Elle aime particulièrement la danse contemporaine et c'est d'ailleurs Mône qui a créé une partie des chorégraphies de Sachons vaincre... ou sachons périr.

Vincent Calazans - qui interprète Lucien - s'est formé au métier d'acteur et à la danse classique et contemporaine. Il a pu exercer ses talents dans la pièce du Misanthrope et dans des fictions sur France 2 et M6.


comédiens de la pièce Sachons vaincre... ou Sachons périr

Vitor Lafrej - qui interprète Victor - a reçu une formation d'acteur. Il a eu l'occasion de jouer dans plusieurs pièces de théâtre  et créer une web-radio diffusée durant deux ans sur la FM. En juillet 2018, il collabore au spectacle Die Strasse au Festival d'Avignon.

Magali Goblet - qui interprète Marianne - est une artiste pluridisciplinaire. À la fois comédienne et chanteuse, elle a cosigné trois spectacles et a participé à l'émission The Voice en 2016. En 2016, elle a joué dans Welcome To Woodstock (un superbe spectacle hippie que j'ai adoré !). Elle fait également des doublages (série, films et dessins animées ) et travaille actuellement sur  son album et l'écriture de scénarios. 


En conclusion Sachons vaincre ...ou sachons périr a su m'émouvoir car la pièce a su partager les témoignages de poilus avec intelligence, efficacité et respect. Les différents arts s'harmonisent avec sobriété au travers du chant, de la musique offrant avec brio des moments de grandes émotions qui touchent en plein cœur. Si vous avez des enfants collégiens ou lycéens, cette oeuvre saura être nettement très instructive que les manuelles d'histoires scolaires... Assurément, Sachons vaincre...ou sachons périr saura vous toucher.


Avez-vous lu des témoignages sur la Grande Guerre ? 
Que pensez-vous de cette pièce ?

Informations :
 Théâtre  Comédie Nation 77 rue Montreuil Paris 75011
Jusqu'au 14 mars 2019

Prix: 12 à 16 €
Auteur : Jean-Pierre Guéno " Paroles de poilus: lettres et carnets du front 1914-18 et Maurice  Genevoix "Ceux de 14"

Comédiens :  Emma Brest, Vincent Calazans, Magali Goblet (en alternance avec Lauryanne Philippe), Victor Lafrej, Mône Marquette
Ecriture et mise en scène: Patricia Piazza-Georget
Chorégraphies : Emma Brest, Mône Marquette et Patricia Piazza-Georget
Durée : 1h20

Sachons vaincre... ou sachons périr : une pièce de théâtre riche en émotion

❤️ Vous aimez l'article ? Partagez le à votre communauté PINTEREST ❤️
---> Vous aimerez aussi :

Pourquoi dis, pourquoi m'as-tu pris mes yeux  Showtime Holiday on Ice L'encyclo-Spectacle de Max Bird Origines d'Alexis Gruss
-- Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux --
facebook natieaktwitter natieakhellocoton natieakinspilia NatieakPinterest Natieak

-- N'hésitez pas à partager cet article à votre entourage --
(Pinterest s'affiche sur les photos)
Natie

74 commentaires :

  1. Le sujet est sombre mais j'aime bien l'idée d'y meler la danse pour y ajouter de la poésie. ca a du etre un moment fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, très fort :cette mise en scène est une vraie réussite

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup ton blog. Un plaisir de venir flâner sur tes pages. Une belle découverte et un enchantement. Très intéressant. Je reviendrai m'y poser. N'hésite pas à visiter mon univers. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir pris le temps de passer.
      Belle journée

      Supprimer
  3. Bonjour merci de ton avis sur cette pièce, mais ce genre de sujet, surtout la 1ère guerre mondiale ne m'attire pas .

    RépondreSupprimer
  4. Tu donnes envie d'aller voir la pièce. J'ai rien lu de M. Genevoix mais j'ai lu d'autres romans sur la guerre comme les romans de Remarque ou les croix de bois etc... J'adore les pièces qui mélangent les arts. ca devait être impressionnant...

    RépondreSupprimer
  5. Quel sujet ! C'est bien d'en parler pour ne ps oublier. ça doit être super intéressant. Et ça doit être plein d'émotions avec la présence de la danse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement les moments de danse offrent une autre dimension aux mots.

      Supprimer
  6. Sujet bien dur que cette 'grande guerre'! Chacun la traite selon ses aspirations. Danse et poésie, pourquoi pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois dire qu'ils ont su donner parfaitement retranscrire ces témoignages.

      Supprimer
  7. Coucou, ça a l'air très sympa, je pense que j'aurais beaucoup aimé avec le mélange de danse !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'intégration de la danse apporte une grande puissance aux mots.

      Supprimer
  8. Un sujet d'actualité sombre qui peut rendre difficile la mise en en scène...Mais qu'importe car la critique que tu en fais me donne vraiment envie de me faire ma propre idée! Et puis j'adore le mélange de genre et si en plus il est efficace alors j'y cours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était un pari risqué mais qu'ils ont relevé haut la main.

      Supprimer
  9. Coucou faudrait que je vois sur place pour m'imprégner de l'ambiance en fait

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu aurais été toi aussi très émue.

      Supprimer
  10. Un sujet passionnant. Merci pour cette belle découverte. Mille bises ma belle.

    RépondreSupprimer
  11. Cette piece a l'air magnifique...Je crois que j'aurais été étreinte par l'émotion, la gorge serrée, à retenir mes pleurs... (Oui je pleure lorsque je dois lire des témoignages des Poilus à mes enfants... J'ai un bel album qui traite de ce sujet avec une lettre à la fin...terrible...)
    bisous et bon dimanche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ne pas être émue devant ces témoignages où l'on perçoit toutes la douleurs qu'elle soit physique ou psychologique. C'est important de continuer d'en parler et en ça c'est pièce est parfaite.
      Bisous

      Supprimer
  12. Coucou!
    Cette pièce de toute beauté est une belle découverte. J'aime énormément ce genre de témoignages et c'est d'autant plus émouvant car il s'agit d'un chapitre sombre qui a marqué les esprits. Je suis roujotou fascinée par cette période de l'histoire et cette pièce me plairait énormément.
    Merci à toi pour cette belle revue!
    Gros bisous
    Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une période très sombre mais qu'on doit impérativement transmettre aux futurs générations. Merci beaucoup
      Bisous

      Supprimer
  13. Coucou !
    Un sujet qui a dû être difficile à traiter mais qui doit être très prenant.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, très intéressant cette pièce mérite d'être vue

      Supprimer
  14. Coucou Natie,
    Cette pièce qui traite d'un sujet difficile doit être extrêmement poignante et émouvante ! Un devoir de mémoire pour ne pas oublier cette période sombre !!
    Merci pour cette revue si bien écrite !
    Bisous et bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les témoignages sont si vivants qu'on ne peut pas rester insensibles
      Merci beaucoup
      Bisous

      Supprimer
  15. C’est un bon moyen de partager les témoignages de cette époque de passer par le spectacle. Je ne vais pas au théâtre par manque d’expérience. Le spectacle semble très complet avec différentes formes d'arts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à te rendre au théâtre car il y a des thèmes variés qui pourraient sûrement te plaire.
      Belle journée

      Supprimer
  16. Boudiiii ! La pièce doit être vraiment bien, mais aussi tellement poignante et émouvante que tu dois avoir envie de sortir le paquet de mouchoir tout du long :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par moment, on a les gorges qui se noue. C'est fort.

      Supprimer
  17. Hello,

    Alors pour être tout à fait honnête avec toi, je pense que ce n'est pas une pièce que je serais spontanément allée voir. Par lacheté peut-être car c'est un sujet qui devrait me toucher, en savoir plus sur l'enfer qu'on vécu mes ancêtres pour cette guerre.
    Alors en te lisant, je découvre que ce n'est pas une simple pièce, que d'autres arts sont mis au service de cette oeuvre, et ça me fait réfléchir. Puis tes mots, tes émotions, finalement, moi qui au départ n'était pas emballée du tout, tu me fais réfléchir, tu me donnes envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le mélange des arts peut interpeller et la danse contemporaine peut être aussi très particulière de façon générale, ce qui fait qu'on peut hésiter et se demander si on va à crocher. Et pourtant,ici la chorégraphie est si expressive qu'elle offre une dimension incroyable aux témoignages.

      Supprimer
  18. Coucou Natie,
    Difficile d'aborder un sujet aussi dur que la guerre. Je regarde déjà beaucoup de reportage sur la guerre 14/18 ou 39/45. Ca me touche particulièrement. Je n'arrive toujours pas à comprendre comment l'homme peut se détester autant pour en arriver à des fins aussi tragique. Je pense que c'est une pièce que beaucoup devrait aller voir, pour la mémoire, pour se souvenir de ce que nos ancêtres ont vécu... Trop ont tendance à oublier malheureusement.
    Elle donne envie de la voir et de vivre les émotions surtout.
    Merci pour la présentation de cette pièce.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les policies envoient les soldats au front et eux se cache dans des lieux sécurisés. Espérons qu'on ne repassera plus par ça
      Bisous

      Supprimer
  19. COucou,
    Un sujet passionnant, et je prend toujours un réelle plaisir a te lire ma belle !
    Bravo :)
    bisous

    RépondreSupprimer
  20. Coucou Nathie,
    Content de lire que tu as passé un bon moment.
    Merci pour le partage.
    Super belle journée à toi.
    Rohnny

    RépondreSupprimer
  21. Coucou Natie,

    Je suis certaine que ce spectacle m'aurait beaucoup plu. Il ne faut surtout pas oublier cette période de l'histoire pour ne pas qu'elle se répéte.

    Grosses bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le devoir de mémoire devient alors important. Avec cette pièce la troupe a contribué à la transmettre avec beaucoup d'émotions
      .
      Bisous

      Supprimer
  22. "comment parvenir à survivre dans un monde où les vivants se terrent sous terre et les morts pourrissent sur terre ? Comment supporter ces visions cauchemardesques, le manque de l'être aimé ? " Cette phrase est si justement dite et m'a donné la chair de poule. Cette triste réalité a bel et bien existé!
    Quelle jolie façon de rendre hommage aux personnes qui ont vécu cette terrible guerre... Ce genre de pièce doit être émouvante et je pense que j'en serais sortie bouleversée.

    Merci pour ce joli partage! Belle journée et belle semaine.
    Estelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle touche énormément cette pièce. Je suis ravie d'avoir pu la voir avec ma fille.
      Belle semaine :)

      Supprimer
  23. Un sujet délicat qui mérite une belle mise en lumière :)
    Je suis contente de voir que cela t'a plu :D
    Je te souhaite une belle journée,

    RépondreSupprimer
  24. Mon arrière grand-père a fait partie de cette guerre. C'est vraiment honorable à elle de maintenir le souvenir pour eux !

    RépondreSupprimer
  25. Coucou Natie, une jolie pièce avec un joli récit de ta part.
    C'est toujours un plaisir de venir te lire,
    Des bisous et bon début de semaine à toi

    RépondreSupprimer
  26. Coucou Natie,
    J'avoue que c'est dur comme sujet mais ça m'intéresse malgré tout. Il faut se souvenir des horreurs passées pour qu'elles ne se reproduisent plus ! En tout cas ça semble être une pièce émouvante !
    Des bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait et quand c'est aussi bien adapté, il ne faut pas hésiter !
      Bisous

      Supprimer
  27. Ce spectacle nous fait passer par tellement d'émotions. Le théâtre, la danse et le chant s'y mêlent avec sobriété. Une oeuvre touchante qui nous fait comprendre à quel point cette guerre fut rude pour les hommes servis en bétail sur le front, mais aussi pour les femmes à l'arrière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, on prend connaissance des conditions épouvantables qu'ils ont subi durant ces longues années.

      Supprimer
  28. Je ne connais pas du tout mais ça à l'air d'être un spectacle plein d'émotion

    RépondreSupprimer
  29. Hello ! Je ne connaissais pas du tout cette pièce mais ton article m'a donné envie d'aller la voir un jour si j'en ai la possibilité. Merci pour ce partage :) Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas si tu as l'occasion de la voir un jour <3
      Bisous

      Supprimer
  30. je ne suis pas certaine que j'aimerais aller voir ce type de pièce parce que ce que j'aime dans le théatre c'est me divertir, et là c'est plutôt quelque chose pour cogiter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des témoignages qui permettent de mieux comprendre les conditions de vie des poilus. C'est fort en émotions comme peuvent l'être beaucoup de pièces de théâtre, à la différence que ici c'est la réalité et non de la fiction. Je comprends que tu préfères des pièces plus légères.
      Belle journée

      Supprimer
  31. coucou

    difficile de rester insensible devant une telle pièce ! Tu la conseille à partir de quel âge ?
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A partir du collège car la cruauté de la guerre peut être perturbant pour des enfants plus jeunes.
      Bises

      Supprimer
  32. Un sujet grave et lourd
    Bonne idée de cette mise en scène
    Belle critique
    Bisous

    RépondreSupprimer
  33. C'est pas du tout un sujet facile la grande guerre et c'est fort d'en faire une piece de theatre. En tout cas c'est bien que ca ait pu t'emouvoir. Pour ma part je ne sais pas si ca me plairait, je ne suis pas trop fan des histoires de guerre :/

    RépondreSupprimer
  34. Coucou. Cette pièce semble très émouvante et vu le sujet, ça ne m'étonne pas. La danse contemporaine doit apporter un vrai plus à cette pièce. Tu me donnes très envie de la voir. Gros bisous

    RépondreSupprimer
  35. L'animosité entre les 2 pays et toujours à fleur de peau même si on dit souvent le contraire... Franchement, j'ai tellement de témoignages terribles dans un carnet de mes arrières grands parents, je n'aurai jamais pensé qu'il y aurai une pièce de théâtre à ce sujet...

    RépondreSupprimer
  36. Coucou, a chaque fois tu me donnes envie avec tes pièces de théâtre et je me dit que je devrais y aller
    Je trouve ça super de faire une pièce de théâtre sur ce sujet !c'est rare!

    RépondreSupprimer
  37. De quoi réfléchir un peu. Belle soirée à toi.

    RépondreSupprimer
  38. coucou depuis le temps que je te lit j'ai toujours pas pu aller voir le théâtre, j'aime découvrir a travers tes articles...cette fois si le thème est sombre et moins ma tasse de thé mais merci pour ton partage a plus tard

    RépondreSupprimer
  39. Cela avait l'air extrêmement poignant. J'aurais aimé voir cette pièce.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  40. Elle a l'air vraiment sympa cette pièce avec un sujet touchant qu'on n'ose pas toujours abordé encore

    RépondreSupprimer
  41. Coucou ma belle !
    Bon c'est trop tard pour aller voir la pièce mais je trouve qu'elle avait l'air top. J'ai lu beaucoup d'ouvrages sur cette période de l'histoire, ça devait être vraiment émouvant. Bizoux

    RépondreSupprimer

Si vous souhaitez être averti de ma réponse à votre commentaire, cocher " M'informer ".
Merci de votre visite.

popstrap.com