mercredi 19 septembre 2018

Bérénice 34-44 : la Comédie-Française sous l'occupation au Théâtre Nesle

Se rendre au théâtre entre ami(e)s ou en famille, c'est l'assurance de passer un moment de distraction unique qui permettra de se construire de jolis souvenirs en commun. C'est donc avec beaucoup d’enthousiasme que j'ai proposé à ma fille de choisir une pièce parmi celle du Festival 7.8.9 du théâtre de Nesle de Paris. Son choix s'est porté sur Bérénice 34-44. C'est parti pour un partage théâtral.


Bérénice 34-44 au théâtre Nesle 

Un moment d'histoire entre réalité et fiction 



Bérénice 34-44  : Théâtre Nesle Paris

Bérénice 34-44 est une pièce jouée au théâtre de Nesle à l'occasion de la 4e édition du Festival 7.8.9 qui se déroule du 1er au 30 septembre 2018. Durant cette période, de nombreux spectacles sont proposés dont sa diversité va contenter un large public. En effet, on y retrouve des seuls en scène (dont Bérénice 34-44), des pièces d'improvisation, des comédies et également des spectacles pour le jeune public et des musicaux : 29 spectacles - presque autant de compagnies - et 72 dates durant un mois ! Autant vous dire que vous trouverez obligatoirement une date qui conviendra à votre emploi du temps.

Festival 7.8.9  Théâtre Nesle Paris

On pourra opter lors de ce Festival 7.8.9 pour du classique (Victor Hugo et Molière), du contemporain (comme Bérénice 34-44), des créations, du jeune public (avec Le voyage de la petite note chinoise et Pour une fois que l'on s'amuse, qui promet un joli moment musical), des spectacles musicaux (chant lyrique, chanson française et pop et même de la viole de gambe avec Tous les matins du monde), des "seul en scène", et même du théâtre en espagnol ! Je dois dire que je serai très curieuse de découvrir la viole de gambe, car mon fils en a fait au conservatoire.

Bérénice 34-44 

D'après l'oeuvre d'Isabelle Stibbe


Bérénice 34-44 est adaptée du livre de la romancière française Isabelle Stibbe publié en 2012 (prix Simone Veil en 2013) et est interprétée sur scène par la comédienne Violette Erhart. 

Pierre-Olivier Scotto a découvert ce livre dès sa sortie et a été très touché par l'histoire de l’héroïne et par le roman qui se veut historique et pédagogique. Un sujet qui l'a particulièrement intéressé puisque Pierre-Olivier a été pensionnaire de la Maison de Molière durant 5 ans. Il était donc très curieux de connaître l'histoire de la Comédie-Française durant l'occupation. Pour adapter ce livre, le metteur en scène a pensé à l'une des comédiennes de son atelier Violette Erhart. Celle-ci y interprète dans un seul sur scène Bérénice ainsi que de nombreux  personnages masculins et féminins.  

Déco de la pièce Bérénice 34-44 Théâtre Nesle

Un fait historique resté longtemps tabou...


Dans son livre, l'écrivaine Isabelle Stibbe aborde un épisode tabou de la Comédie-Française en imaginant un personnage de fiction : Bérénice Kapelouchnik, une adolescence de 15 ans durant la période de 1934 à 1944. Issue d'une famille juive, la jeune femme passionnée par le théâtre parvient, malgré l’opposition de son père, a intégré la Comédie-Française après une formation théâtrale dans la classe de Louis Jouvet. Elle y rencontre alors des personnes de renom comme Jean Gabin ou encore Jean-Louis Barrault. La vie aurait pu être merveilleuse, mais c'était sans compter la montée de l'Allemagne nazisme, de l'anti-sémitisme et de l'occupation du territoire français par les Allemands... Alors même qu'aucune loi raciale n'est encore éditée, la maison de Molière décide d'exclure les Juifs de sa troupe afin que l'institution puisse réouvrir... C'est donc une période très trouble que cette pièce nous permet de découvrir à travers cette adaptation théâtrale.

Le livre d'Isabelle Stibbe est très intéressant, car il se base sur des faits historiques qui se sont déroulés au sein de la Comédie-Française durant la deuxième guerre mondiale, tout en y incluant des personnes de fictions et d'autres bien réels.  

J'étais d'autant plus impatiente d'assister à la représentation que celle-ci est mise en scène par Pierre-Olivier Scotto, lui-même auteur et comédien de Battements d'Elles.

Théâtre Nesle : un lieu plein de charme


Nous nous sommes donc rendues ce dimanche au théâtre Nesle situé dans le 6eme arrondissement de Paris, dans le quartier de St Germain des-Près. Installé depuis 1978 dans un hôtel particulier du XVII, ce lieu de divertissement dispose de deux salles : La Grande salle de 75 places située dans une cave voûtée au mur de pierre apparentes et une petite salle intimiste nommée Descente aux enfers d'une capacité de 45 places. 


Décoration théâtre Nesle Paris
L'entrée du Théâtre de Nesle
C'est justement dans cette petite salle que je me suis dirigée avec ma fille où nous avons choisi d'occuper le premier rang dans la mesure où l'emplacement est libre. 

Petite salle Descente aux enfers Théâtre  Nesle Paris

La scène n'étant pas cachée par un rideau, j'ai pu observer les différents éléments du décor avant que la pièce ne commence : à gauche, un canapé spacieux est placé contre le mur à proximité d'une malle ouverte, elle-même disposée à côté d'un petit atelier de maquillage qui occupe le centre de la scène. Sur le côté droit, un paravent est recouvert de plusieurs tenues et plus en avant de la scène, une machine à coudre mécanique.

Décoration Bérénice 34-44 Théâtre Nesle Paris

Impressions sur Bérénice 34-44


Bérénice entre en scène : installée devant l'atelier de couture de son père, elle commence à raconter son histoire, celle de Bérénice Kapelouchnik, qui a vu le jour en 1919. On comprend rapidement que la passion du théâtre est née alors qu'elle n'était qu'une enfant, une passion si forte, si intense, si puissante qu'elle a le vif désir d'en faire son métier. Malheureusement, son père a une vision très négative des comédiennes qu'il imagine comme des femmes aux mœurs légères : non, sa fille ne sera pas une cocotte ! 

Violette Erhart : Bérénice 34-44

Seulement voilà, la jeune fille réussit le concours d'entrée au conservatoire et plutôt qu’abandonner le théâtre, elle quitte sa famille. Elle est alors prise en charge par une femme fortunée dont Bérénice prendra le pseudonyme : elle est désormais Bérénice de Lignière. Cette vie faite de spectacles est belle pour la jeune femme, mais le tonnerre gronde au loin.... L'Allemagne envahie la France, qu’adviendra-t-il de Bérénice si l'on apprend qu'elle est juive ? 

Violette Erhart : Bérénice 34-44

Une pièce entre fiction et réalité

Je ne vais pas vous faire languir très longtemps : c'est une pièce à découvrir absolument, et pour plusieurs raisons ! La première est son attrait historique. Même si l’écrivaine a inventé certains personnages, elle retranscrit un fait d'histoire de la Comédie-Française dérangeant. D'ailleurs durant fort longtemps, cette épisode a été laissée sous silence telle un secret de famille trop lourd à porter. Mais tous les secrets finissent tôt ou tard par émerger... Comment imaginer que la Comédie-Française, un temps fermée sous l'occupation, n'a pas hésité à rouvrir en acceptant d'évincer tous ses comédiens juifs ? Si vous souhaitez en savoir plus, il existe des ouvrages relatant ce fait historique comme celui de Marie Agnès Joubert La Comédie-Française sous l'occupation par exemple. 

Violette Erhart : Bérénice 34-44

C'est un sujet délicat que le metteur en scène et Violette Erhart ont su adapter avec justesse pour le théâtre. Pour cela, ils ont mis en avant des éléments essentiels de l'histoire nous permettant de comprendre l'ambiance de l'époque, tout en facilitant la compréhension du public en créant sur scène les différents moments de la vie de l’héroïne : l'atelier de couture de son père, l'espace du monde du spectacle symbolisé avec l'atelier de maquillage et le paravent et le canapé qui permet à Bérénice de se confier au public. C'est ainsi qu'à travers la vie de Bérénice, on sent le drame se profiler compte tenu la politique menée par les Allemands et la politique collaborative du régime de Vichy.

Violette Erhart : une comédienne talentueuse


Le choix de la comédienne a été très judicieux, car Violette - dont l'avenir professionnel est très prometteur si je me réfère à cette pièce -  a su  profondément s'imprégner de chacun de ses rôles. Parlons d'abord de cette petite Bérénice que l'on voit grandir devant nous : de la fillette à cette adolescente qui n'hésite pas à quitter sa famille pour l'amour du théâtre, jusqu'à la jeune femme rattrapée par ses origines. Certes, Bérénice n'est pas parfaite, très extrême dans sa façon de penser, mais c'est ce qui nous fait l'aimer : elle a un caractère bien trempée, mais authentique dans ses réactions, pétillante et exalté lorsqu'elle exprime son amour pour le théâtre.

Violette Erhart : Bérénice 34-44

Violette Erhart est Bérénice, mais elle incarne tout autant les autres personnages en sachant y mettre l'intensité et la sensibilité qu'il faut. Elle se transforme alors grâce à un petit accessoire, en modifiant son élocution et son accent, sa gestuelle... On voit naître devant nos yeux de nouveaux personnages : le père, Mme de Lignière, son époux et bien d'autre encore parfois haut en couleur qui déclenche les rires. On comprend pourquoi le metteur en scène a misé que cette comédienne pour son seul en scène. Cela sonne comme une évidence. 

À la fin de la représentation, la comédienne encore dans son rôle de Bérénice était très émue par son interprétation, d'autant plus que ce jour là, l'écrivaine était présente dans la salle. Ce fut un beau moment de théâtre récompensé par une ovation du public fort mérité !


Un mot sur Violette Erhart


Sa passion pour le théâtre commence alors qu'elle est enfant. Elle étudie son art dans des ateliers amateurs ainsi que la danse au conservatoire. Ensuite, elle intègre le Studio International des Arts de la scène en salle de danse, théâtre et chant tout participant aux ateliers de Pierre-Olivier Scotto. Violette fonde sa compagnie Les Arts Vagabonds, afin de créer plusieurs spectacles dont Bérénice 34-44 et Tellement Cabaret.

Violette Erhart : Bérénice 34-44
Violette Erhart
En conclusion : Bérénice 34-44  offre un superbe moment théâtral dont l'historique permet non seulement un attrait culturel très intéressant, mais aussi un divertissement fort appréciable du fait de la justesse d’interprétation de la comédienne. Ne manquez pas la dernière représentation le 20 septembre au Festival théâtre Nesle. 
↪ Vous aurez l'occasion de retrouvez la comédienne dans le spectacle musical Tellement cabaret au Théâtre La croisée des chemins jusqu'au 29 décembre.

↪ Envie de découvrir d'autres avis sur la programmation du Festival 7.8.9 ? Direction le blog Serenamente d'Elodie pour sa critique sur Oui, bon, bien et de Bénédicte du blog Princesse acidulée pour la pièce Et si Dom Juan était une femme et Les lundis d'adieux de Dr Dory

Connaissiez-vous le passé de la Comédie-Française sous l'occupation ?
Qu'aimez-vous voir au théâtre ?

Bérénice 34-44 théâtre Nesle

❤️  Vous aimez l'article ? Partagez le à votre communauté PINTEREST ❤️

 Information :
Théâtre Nesle 8 rue de Nesle Paris 75006
Bérénice 34-44
A découvrir en septembre 2018 le 6 et 20 à 19h et le 9 et 16 à 16h
Prix: 13 à 18 € ( formule d'abonnement 50 € les 5 places durant le Festival )
Comédienne : Violette  Erhart (compagnie Hauts de France)
Mise en scène par  Pierre-Olivier Scotto
Durée: 1h15
Métro 7 Station Pont-neuf ou métro 10 Station Odéon

---> Vous aimerez aussi :

Le défunt Dépendances Cadres de vie Tabarnak
-- Rejoignez moi sur les réseaux sociaux --

facebook natieaktwitter natieakhellocoton natieakinspilia NatieakPinterest Natieak

-- N'hésitez pas à partager cet article à votre entourage --
(Pinterest s'affiche sur les photos)

Natie

42 commentaires :

  1. Coucou, je ne connaissais ni cette pièce ni ce théâtre, ça a l'air super sympa je trouve, bisous

    RépondreSupprimer
  2. Coucou!
    Je ne connaissais absolument pas ce côté sombre de la Comédie Française...qui fait frémir...
    Je ne connaissais pas non plus cette pièce qui doit vraiment prendre aux tripes. C'est beau de voir l'émotion de cette comédienne sur ta photo!
    bisous!

    RépondreSupprimer
  3. What's Taking place i am new to this, I stumbled upon this I've discovered It absolutely
    helpful and it has helped me out loads. I'm hoping to contribute
    & assist other users like its aided me. Good job.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. I'm glad to have shared this information with you, great day

      Supprimer
  4. Coucou Natie,
    Oh je suis très contente d'avoir un retour sur cette pièce car elle m'intéressait beaucoup, mais n'était pas franchement compatible avec mon emploi du temps ! Tu me donnes encore plus envie de la voir du coup car ça semble vraiment prenant et passionnant !
    Des bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a tellement de pièces à découvrir. Des fois, on aimerait avoir plus de temps. ^^
      Bisous

      Supprimer
  5. Sujet délicat et c'est sûr, bien souvent tabou. L'ambiance et le décor dans cette petite salle obscur doit donner le ton. Très belle découverte. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, l'adaptation est parfaitement maîtrisé, c'est une joli travail et une belle performance aussi.

      Supprimer
  6. Ohhhh Berenice j'ai adoré le livre que j'ai bien envie de relire d'ailleurs :)

    Des bisoussss ❤

    RépondreSupprimer
  7. Coucou ma belle! Cette pièce a l'air super, et je devrais lire le livre du coup! Merci pour tes gentils commentaires ça me fait super plaisir! C'est toujours top d'avoir des retours surtout pour mes posts sur la Chine :D plein de bisous <3

    RépondreSupprimer
  8. I absolutely love your blog and find many of your post's to be exactly what I'm looking for.

    Do you offer guest writers to write content for you personally?
    I wouldn't mind producing a post or elaborating on some
    of the subjects you write regarding here. Again, awesome blog!

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. A big thank you for your return, it's so nice. Feel free to give me the link to your blog if you have one. Beautiful day

      Supprimer
  9. Generally І don't read post on blogs, but I wish to say that this write-up very pressured me
    to check out and do so! Yoսr wгiting taste has been amazed me.
    Thankѕ, very great post.

    RépondreSupprimer
  10. Je pense que cette pièce m'aurait également intéressée. Je suis toujours touchée par les lectures ou films touchant à la seconde guerre mondiale, et notamment la condition humaine de la personne juive à cette époque. D'ailleurs, l'un des livres m'ayant le plus marquée est "Elle s'appelait Sarah" de Tatiana de Rosnay. Et l'un des films qui m'a le plus marquée est "La rafle", tout deux traitant de cette période tragique de l'histoire.
    Pour en revenir à ton article, j'imagine l'émotion de Violette Erhart, notamment avec la présence de l'autrice !
    Je me régale à chaque fois avec tes avis, alors merci !
    Bisous
    Elsa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me rappelle également de La rafle. Je suis sûr que cette pièce t'aurait plus. Elle amène le sujetcomme il le vaut, c'est une belle adaptation.
      Merci beaucoup pour ton mot si gentil <3
      Bisous

      Supprimer
  11. I'm not certain the place you're getting your information, however good topic.
    I must spend a while learning much more or working out
    more. Thank you for great information I used to be in search of this
    information for my mission.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Thank you, I always hope to learn as much as possible each time to bring a maximum of information to further enhance my articles. Beautiful day

      Supprimer
  12. Howdy! I'm at work browsing your blog from my new iphone!

    Just wanted to say I love reading through your blog and
    look forward to all your posts! Carry on the fantastic work!

    RépondreSupprimer
  13. Une pièce très intéressante, la période de l'Occupation m'intéresse particulièrement, puisque j'y ai consacré mon mémoire de fin d'études de droit. Merci pour la découverte. Mille bises ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je pense que le sujet t'aurait beaucoup intéressée !
      Bises

      Supprimer
  14. This is my first time pay a quick visit at here and i
    am truly impressed to read everthing at alone place.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Thank you very much, I hope you come back to visit me

      Supprimer
  15. Very soon this website will be famous amid all blog visitors, due to it's pleasant articles or reviews

    RépondreSupprimer
  16. ah non je ne connaissais pas le passé de la comédie Française à cette période là et franchement ça donne envie d'en savoir et en plus ce théâtres est une très beau lieu
    des bises

    RépondreSupprimer
  17. Comme tu le sais, j'adore tes revues théâtre, et je peux juste te dire que cette pièce me plairait énormément. La dimension historique et politique est vraiment super intéressante, un point qui me donne envie d'aller voir la pièce. J'aime quand la réalité et la fiction sont mélangées. Et, tout comme moi, ma mère apprécierait grandement. C'est généralement avec elle que je vais au théâtre. Une belle pièce que tu nous présentes! Un grand merci!
    Gros bisous
    Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à mon sens une découverte à faire en famille dès lors que l'enfant est apte a comprendre le sujet. C'est délicat donc il faut savoir aussi en parler et être capable de répondre à ses interrogations. La découverte fut vraiment belle.
      Bisous ( et merci!!!)

      Supprimer
  18. Tu me fais découvrir cette pièce ; j'aimerais beaucoup en connaître le texte.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  19. j'ai vu ce spectacle à Avignon, j'ai bcp aimé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, effectivement, la pièce était à Avignon !!

      Supprimer
  20. I feel this is among the such a lot significant info for me.
    And i am glad reading your article. But want to remark on few basic things,
    The web site style is ideal, the articles is truly nice : D.

    Good task, cheers

    RépondreSupprimer

popstrap.com