vendredi 5 avril 2019

Sortie Théâtre Hot House : un moment de grande folie !

Après ma découverte de l'adaptation théâtrale du roman fantastique Le portrait de Dorian Gray, je poursuis dans la littérature anglaise avec Hot House. Cette fois, c'est au sein d'une maison de repos que se déroule cette histoire totalement déjantée, où on se demande d'ailleurs qui est le plus fou entre le personnel et les patients : direction le Théo Théâtre pour une folle soirée !

Hot House 

Un moment de grande folie !


Théâtre : Hot house de Harold Pinter  ( adaptation de la troupe La tanière)

Programmé au Théo théâtre jusqu'au 4 avril 2019, Hot House sera joué au festival d'Avignon 2019 au théâtre l'Etincelle du 5 au 28 juillet 2019. J'ai pu assister à la dernière représentation parisienne dans la salle Plomberie qui permet d'accueillir 73 curieux. C'est un lieu que je connais puisque c'est dans ce théâtre que j'ai vu Dormez, je le veux, un Feydeau terriblement modernisé.

Hot House

Une pièce de théâtre de Harold Pinter


Hot house (ou The Hothouse) est une oeuvre de l'écrivain britannique Harold Pinter qui a obtenu le prix Nobel de littérature anglaise en 2005. Publiée en 1958, cette pièce de théâtre en deux actes situe l'histoire dans une institution - qui n'est pas clairement définie dans l'ouvrage, peut-être une maison de repos, une prison... - où les patients sont identifiés uniquement par des numéros. La situation de l'établissement semble assez précaire et cela ne va pas s'arranger lorsqu'un décès suspect et une naissance ont lieu le jour de Noël...  

Une réflexion sur le pouvoir


Cette pièce théâtrale issue de la littérature anglaise du XXeme siècle est très intéressante car son auteur Harold Pinter remet en cause l'autorité des institutions en dénonçant les règles trop contraignantes de ces établissements clos hyper hiérarchisés : c'est ainsi que l'autorité prime au détriment de l'humain. Pour mettre en scène cet univers où le pouvoir est maître, l'auteur mêle à la fois la comédie burlesque et l'absurde morbide : l'humour anglais dans toute sa splendeur !

 Cette pièce de théâtre Anglo-saxonnes Hot house a été traduit en français et édité chez Gallimard en 1987 sous le titre de Trahisons. Ce recueil regroupe plusieurs œuvres de théâtre de l'auteur dont Hot House.


Harold Pinter auteur de Hot House
Harold Pinter (crédit photo TLC)
La Tanière : une jeune troupe passionnée
Cette adaptation théâtrale de Hot House est le fruit d'un travail collectif mené par la troupe La Tanière lors de leur projet de fin de cycle au Cours Florent. L'enthousiasme de leurs maîtres les a motivé à interpréter Hot House dans les théâtres parisiens : le théâtre Clavel, suivi du Théo théâtre et en juillet au Festival d'Avignon 2019 au théâtre l'Etincelle du 4 au 23 juillet 2019. 

La mise en scène de Hot House est réalisée par Théo Genin, un jeune passionné de 21 ans qui a déjà une belle expérience. En effet, il a pu développer son expérience d’acteur au Cours Florent, réaliser plusieurs mises en scène, un court métrage tout en s'adonnant également à l'écriture.   

Quelle grande satisfaction cela doit être pour cette jeune troupe car on imagine toute la motivation, l’investissement et le temps passé qu'il faut produire pour parvenir à se faire une place dans le milieu artistique. C'est donc avec grand plaisir que je suis allée découvrir le fruit de leur travail au Théo Théâtre. L'emplacement étant libre, je m'installe au premier rang en attendant patiemment le début de la représentation. 


Impressions sur Hot House



En pénétrant dans la Salle Plomberie, nous sommes déjà ailleurs, dans un autre espace-temps. Alors que les cantiques de Noël raisonnent dans la salle, j'observe la scène : en son centre, un bureau où un téléphone P.T.T de couleur chocolat avec un combiné se noie autour de différents dossiers. Sur la gauche, un fauteuil surélevé muni de deux bras et d'un casque en métal nous fait comprendre que nous sommes dans une institution médicale spécialisée dans les maladies mentales. Soudain, des bruits se font entendre, le Docteur C.Gibbs fait son entrée, suivi de près par le Docteur P.Lush. Ce dernier pousse avec ses mains ensanglantées un petit chariot médical où de nombreuses compresses gorgées de sang ont été déposées négligemment sur le plateau. On apprend alors en ce jour de Noël, qu'un patient a trouvé la mort et qu'un autre vient de donner naissance... Mais qui peut être le responsable de ses méfaits ? 
Cela va être le début d'une folle soirée où l'envie de pouvoir pousse à la manipulation et l'intrigue. Mais c'est connu : dans la vie, on n'a pas toujours ce qu'on veut...

Avis sur la pièce de théâtre Hot house de Harold Pinter
Hot House (crédit photo Nathan Laferrere)

Une ambiance diaboliquement dynamique !



Hot House nous plonge dès les premières minutes dans une ambiance diaboliquement dynamique, qui se maintient jusqu'à la toute dernière minute du spectacle qui est tout simplement explosive  ! 

L'action se situe en huit-clos dans le bureau du Directeur le Professeur A.Roote où les différents membres du personnel vont régulièrement se rencontrer. Si les patients - que l'on nomme par des matricules (notamment le 6457 qui a trouvé la mort et le 6459 qui a donné naissance) - sont le centre des conversations, nous ne faisons pas leur connaissance. Par contre, nous allons rencontrer le personnel...

Le moins qu'on puisse dire, c'est que les cadres de cette maison de repos ont tous une personnalité très  spéciale ! Au point qu'on se demande qui est le plus névrosé entre les patients et le personnel : entre un directeur porté sur l'alcool et fortement marqué par son passé militaire, une docteure nymphomane et manipulatrice en manque d'enfant, un cadre supérieur soumis sous tension prêt à exploser et qui cache bien son jeu, ou encore un subalterne à la personnalité survoltée au point où on se demande s'il n'est pas sous amphétamine - bien qu'il apparaisse tout de même comme le plus sain de l'équipe ! Cela fait une belle brochette d'individus qui offre aux spectateurs des moments surprenants. 

Hot house de Harold Pinter présent à Avignon 2019
Hot House (crédit photo Nathan Laferrere)

Une atmosphère de thriller



On oscille ainsi entre le comique satirique et la tragédie - tel que Harold Pinter a souhaité l'exposer dans son oeuvre - avec une très belle mise en scène du pouvoir, de la domination et où les pulsions ne sont plus canalisées. Le personnel de cette maison de repos apparaît comme un individu prêt à tout, pourvu qu'il puisse obtenir ce qu'il veut. C'est ainsi que les personnalités se dévoilent et se révèlent petit à petit jusqu'au final qui nous apparaît comme une évidence après coup.

La mise en scène permet d'accentuer cette atmosphère de thriller grâce à des jeux de lumières rouges symbolisant ainsi les actions cachées et d'effets sonores, le tout superbement joué par cinq comédiens dont j'ai apprécié chacune des prestations. Nous retrouvons ainsi dans cette pièce le personnel de l’établissement : le Directeur général Professeur A.Roote, le cadre supérieur le Docteur D.Cutts, le cadre supérieur représentant ministériel Docteur P.Lush, le cadre supérieur Docteur C.Gibbs et le cadre Subalterne Lamb. Ce sont donc 5 comédiens (4 hommes et une femme) que nous découvrons sur scène. 

critiqueThéâtre sur  Hot house de l'écrivain Harold Pinter, prix Nobel de littérature
Hot house (crédit photo Nathan Laferrere)

Un mot que les comédiens

- Ugo Bard (Professeur A.Roote) : Après un cursus au conservatoire de Nîmes, Montpellier, une formation au Cours Florent et un master d'histoire, il choisit de se consacrer au théâtre où il a eu l'occasion de jouer différents rôles. Il s'est également formé au chant, à l'improvisation et aux masques. 

- Emilie Rodriguez (Docteur D.Cutts) Cadre à l’Institut national de la statistique et des études économiques, elle intègre la troupe Saynète et sans bavure où elle s'occupe de la gestion et de la communication mais aura aussi le plaisir de jouer différents rôles (Dormez, je le veux, Le père Noël est une ordure...). Elle adapte et joue La misère du monde en 2018 et joue dans un seul en scène dans Retrouvailles. Elle se forme ensuite au Cours Florent.

Hot House :  Ugo Bard et Emilie  Rodriguez
Ugo Bard et Emilie  Rodriguez (crédit photo Nathan Laferrere)
- Léo Joudi  (Docteur P.Lush) : Il intègre le Cours Florent après son BAC ES en poche. Il a eu l'occasion de jouer dans différentes pièces et de réaliser un court métrage Je suis un risque (présenté au Nikon film Festival en 2017) et joue également le rôle de Vincent dans le court-métrage Invidia.  

- Rodolphe Milton (Docteur C.Gibbs) : Après des études en mathématiques et en science de l'ingénieur, il intègre le Cours Florent en 2015. Il joue plusieurs rôles dont le personnage principal dans La vie de Galilée de Bertolt Brecht (un auteur que j'ai eu l'occasion de vous présenter avec la pièce Dans la jungle des villes). 


- Rémi Poureyron (Lamb) : Ce jeune comédien (né en 1997) poursuit actuellement sa dernière année au Cours Florent où il suit des cours de théâtre, d'improvisation, de chant et de danse et il maîtrise aussi plusieurs instruments de musique. Il a eu l'opportunité de jouer dans trois pièces de théâtre ainsi que dans trois court métrages : un joli début de parcours pour un tout jeune artiste.


Hot House : Léo Joudi, Rodolphe Milton et Rémi Poureyron
De gauche à droite : Léo Joudi, Rodolphe Milton et Rémi Poureyron (crédit photo Nathan Laferrere)

En conclusion : Bravo à la troupe La Tanière pour leur superbe interprétation de ce thriller de Harold Pinter Hot House.  Entre pulsion, manipulation, pouvoir, folie et comédie absurde, cette pièce nous offre une soirée mémorable ! Cela sera encore une belle façon de faire découvrir la littérature anglaise contemporaine à des adolescents, d'autant que le sujet pourra faire l'objet d'une réflexion familiale des plus intéressantes. À découvrir absolument lors du Festival d’Avignon au théâtre l'Etincelle du 5 au 28 juillet 2019.


Théâtre : Hot house de Harold Pinter  ( adaptation de la troupe La tanière)
Hot house (crédit photo Nathan Laferrere)

Avez-vous déjà lu un livre de Harold Pinter ?
Pensez-vous que l'autorité prime au détriment de l'humain ?


Informations :
Théo Théâtre 20 rue Théodore Deck 75015 Paris
Programmé  du 5 au 28 juillet 2019 à Avignon  au théâtre l'Etincelle
14 rue des Etudes 84000 Avignon

Auteur : Harold Pinter
 Comédiens : Ugo Bard, Rodolphe Milton-Vivant, Emilie Rodringuez, Léo Joudi, Rémi Poureyron
Metteur en scène : Théo Genin
Durée : 1h15

Théâtre Hot House : festival Avignon 2019

❤️ Vous aimez l'article ? Partagez le à votre communauté PINTEREST ❤️
---> Vous aimerez aussi :

Pourquoi dis, pourquoi m'as-tu pris mes yeux Sachons vaincre...ou Sachons périr L'encyclo-Spectacle de Max Bird Le portrait de Dorian Gray
-- Rejoignez moi sur les réseaux sociaux --

facebook natieaktwitter natieakhellocoton natieakinspilia NatieakPinterest Natieak

-- N'hésitez pas à partager cet article à votre entourage --
(Pinterest s'affiche sur les photos)

Natie

68 commentaires :

  1. Hello, je ne connaissais pas du tout l'auteur mais la pièce a l'air géniale. J'aurais bien aimé la voir.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou vers chez moi en plus pour une fois, cette pièce me plairait bien sous forme de thriller

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas avoir l'occasion de la voir en juillet :)

      Supprimer
  3. Merci pour cette jolie découverte, comme d'habitude tu sais nous donner envie d'aller voir ce type de représentation ;) Belle soirée

    RépondreSupprimer
  4. Coucou ma belle !
    J'ai bien envie d'aller voir cette pièce je suis sûre qu'elle me plairait beaucoup ! Je la garde en tête pour le mois de juillet ;) Des Bizoux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une pièce très déjantée et une belle brochette de comédiens.
      Bisous

      Supprimer
  5. Salut ! Ah encore un nouveau théâtre que je découvre lol ^^ Bon week-end à toi.

    RépondreSupprimer
  6. Coucou celle ci me plairait bien je pense, merci a voir si elle passe vers chez moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion de passer à Avignon, n'hésite pas !

      Supprimer
  7. Coucou Natie,
    Ce doit être hyper intéressant comme pièce théâtrale ! Surtout le côté remise en cause de l'autorité des institutions. L'humour anglais doit être appréciable également ;) J'avoue que ça donne envie de foncer !
    Des bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une thème fort intéressant et puis comme tu le dis, l'humour anglais est unique !
      Bisous

      Supprimer
  8. Tu va voir beaucoup de pièce tes articles sont toujours bien complet sa donne vraiment envie d'y aller egaleméga

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aime beaucoup me rendre au théâtre.
      Merci beaucoup pour ce compliment.

      Supprimer
  9. Coucou !
    Merci pour ton partage 😊 personnellement j'adore les thrillers, ça doit être cool de voir ça en théâtre. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui d'autant que finalement, si j'en lis beaucoup de thriller, au théâtre, je n'en ai pas vu beaucoup !
      Bisous

      Supprimer
  10. Très envie de voir, de découvrir et de me régaler....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne voit pas le temps passer avec cette pièce ! ^^

      Supprimer
  11. coucou, tu nous partage toujours avec autant de passion ton passe-temps sur le théâtre, cette pièce donne envie mais je pense pas trouver ça par ici dans ma campagne bisous bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Peggy.
      Oui, c'est vrai que c'est quelque chose de j'aime beaucoup.
      Bisous

      Supprimer
  12. Coucou! Je ne connais pas Harold Pinter, et j'avoue ne pas souvent aller au théâtre car il n'y en a pas près de chez moi.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel dommage, si jamais un jour tu as l'occasion de passer près d'un théâtre, n'hésite pas à regarder leur programmation. ça offre vraiment un moment unique.
      Bisous

      Supprimer
  13. Une bonne idée pour Avignon ! Cela fait deux ans que nous ne sommes pas allées voir les spectacles off, nous essayerons de reprendre nos bonnes habitudes !
    Bon weekend à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si jamais tu passes à Avignon, n'hésite pas à me faire envie ^^^
      Bon week-end

      Supprimer
  14. Bonsoir Natie,
    Ah moi qui adore les thrillers et l'humour anglais, cette pièce pourrait bien me plaire !
    Bisous et bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  15. Comme toi, je dévore les thriller. ^^ Je viens de finir Le marchant de sable de Lars Kepler et là je commence Le chasseur de lapins du même auteur. ^^
    Bisous

    RépondreSupprimer
  16. Tu me fais complètement découvrir cette oeuvre et cet auteur !
    La pièce a l'air de remuer en nous bien des choses.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La découverte a été belle pour moi. Ça me donne envie de lire ces autres livres.
      Bisous

      Supprimer
  17. Coucou Natie,

    je ne connais pas du tout cette pièce. En même temps je ne vais jamais beaucoup au théâtre et lorsque j'y vais c'est plutôt pour des pièces amateurs qui sont très souvent des comédies.

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'important est d'aller voir ce qui te plaît. J'aime aussi beaucoup les comédies
      Bisous

      Supprimer
  18. Coucou Natie,
    Une fois de plus une pièce très intéressante, l'intrigue me plait bien. J'aime bien ce genre d'histoires en maison de retraite, un peu fofolle. J'ai lu un livre un peu dans le même style il y a peu et je l'avais adoré.
    Merci d'avoir partager ce moment avec nous.
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est intéressant comme sujet. L'auteur a su bien mettre en avant tout ce que l'homme est capable de faire pour obtenir ce pouvoir tant convoité
      Bisous

      Supprimer
  19. Alors je suis une mordue de thrillers! Un genre que j'apprécie beaucoup ! Et je ne pense jamais en avoir vu au theâtre, ce que personnellement je trouve très intéressant. Je ne connais pas cet auteur et je n'ai jamais lu ces livres. Mais je vais noter de toute urgence. Ça me plaît beaucoup et cette pièce m'aurait passionnée.
    Merci beaucoup pour ta revue, cette ambiance que tu décris attise mon intérêt!
    Mille bisous
    Valérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un point commun entre nous. J'en dévore régulièrement mais étonnamment j'en n'ai pas beaucoup vu au théâtre.
      Je suis heureuse de t'avoir partagé cette découverte.
      Bisous

      Supprimer
  20. j'ai vraiment bcp de mal avec les pieces de théâtre, peut etre car par ici il faut faire plus de 80km pour avoir un bon théâtre ;) merci pour ton enthousiasme et ton article

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ça n'aide pas pour te donner envie d'y aller Avec une distance aussi importante.

      Supprimer
  21. Bonjour,
    Je ne connais pas du tout cet auteur mais je lis assez peu de théâtre malheureusement. Je note toutefois, surtout s'ils jouent ailleurs à Paris...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ou sur Avignon si tu as l'occasion d'y passer.

      Supprimer
  22. Alors ça, ça me plairait beaucoup!
    Merci pour cette revue détaillée.
    Bises

    RépondreSupprimer
  23. J'aime beaucoup Harold Pinter par contre je ne connais pas du tout cette pièce! Le Théo Théâtre a l'air d'avoir une programmation sympa, ce n'est pas la première fois que j'en entends parler :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, effectivement : les deux pièces que j'ai vu, étaient très qualitatives.

      Supprimer
  24. Hello, une pièce sous forme de thriller ça doit être pas mal du tout ;) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui d'autant qu'il y a une belle mise en scène.
      Bisous

      Supprimer
  25. Coucou :)
    Tes articles sont toujours bien construit !
    Je n'ai pas de theatre ,n'y de piece a proximité de chez moi, malheureusement pour moi !
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merciii beaucoup pour ce compliment :)
      Mince, je serais bien malheureuse si il n'y avait pas de théâtre près de chez moi.
      Bisous

      Supprimer
  26. J'ai honte de ne jamais avoir été au théâtre j'aimerais beaucoup pourtant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à y aller car il y a beaucoup de choix

      Supprimer
  27. Je n'ai malheureusement pas pu m'y rendre à cause de mon emploi du temps, mais c'est une jolie découverte que tu nous présentes là. Mille bises ma belle.

    RépondreSupprimer
  28. Coucou
    Oui ça me plairait beaucoup, j'adore les thrillers et l'humour anglais. Merci pour le partage.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux te dire qu'on ne s'ennuie pas avec cette pièce !
      Bisous

      Supprimer
  29. Coucou !
    J'adore le théâtre et j'adore les thrillers, alors je pense que ça pourrait me plaire ! On en voit rarement au théâtre c'est dommage
    Merci pour cette découverte , des bisous

    RépondreSupprimer
  30. Coucou
    Ton article est très complet et cela a l'air vraiment intéressant... si je la vois programmé pourquoi pas ;)

    RépondreSupprimer
  31. Coucou,
    Je n'ai jamais lu de livre de Harold Pinter, mais l'intrigue me semble intéressante et hyper prenante.
    je ne pense pas que l'autorité doit prendre le dessus sur l'être humain. Du moment que la communication et le respect règne, cela ne devrait pas être nécéssaire.

    Des bisous, très belle semaine
    Estelle

    RépondreSupprimer
  32. j adore les thrillers et leurs atmosphères si spéciales !
    Mais je n'ai jamais vu une adaptation en pièces, ça doit vraiment être chouette, en tout cas je note car je pourrais vraiment aimer !

    RépondreSupprimer
  33. J'adore l'humour anglais à la base, bien plus noir voire trash que notre humour français trop souvent "politiquement correct" ! En plus l'histoire m'intrigue vraiment complètement, alors bon je n'aurai sans doute pas la possibilité de voir la pièce pour le moment (dommage) mais en attendant j'ai bien envie de me laisser tenter par la lecture du livre !

    RépondreSupprimer
  34. Coucou ma belle,

    Cette pièce devait être super !!! Tu n'as pas dû d'ennuyer !

    Bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
  35. Apparemment, tu as encore passé un très bon moment au théâtre... j'avoue que j'aimerai vraiment pouvoir me faire quelques pièces aussi.... Cette adaptation doit être vraiment originale, ce n'est pas si souvent ce style sur scène.

    RépondreSupprimer
  36. Coucou ma Natie ! Hé bien je ne peux que te remercier pour ce bel et très complet article ! C'est un univers qui me parle et je pense que j'aimerais beaucoup le voir sur scène si j'en avais l'opportunité. Merci encore ! :) Je t'envoie de gros bisous et te souhaite une très belle semaine <3

    RépondreSupprimer
  37. Oh la la, imagines que ce soit comme ça aussi dans la vraie vie : des docteurs et des employés déjantés à l'hôpital. Ça ferait peur !
    En tout cas tu as l'air d'avoir été plongée dans une atmosphère spéciale du début à la fin. Tu vas finir par me faire aller au théâtre aussi, ça me donne envie ;p

    RépondreSupprimer
  38. Toujours un plaisir de te lire tu donne vraiment envie d'allez les voir :)

    RépondreSupprimer
  39. Coucou,
    cette pièce a l'air vraiment pas mal. Le côté satirique me plairait.
    Dans ma ville il y a très peu de pièce de théâtre malheureusement.
    Bonne journée
    Maryline

    RépondreSupprimer
  40. Hello ! La pièce a l'air pas mal, tu donnes envie d'aller la voir ! Malheureusement je vais devoir passer mon tour pour cette fois aussi. Bisous

    RépondreSupprimer
  41. Coucou. L'histoire que tu nous décris si bien m'a donné très envie de voir cette pièce. Je suis sûre que je l'apprécierai. Merci pour ton retour sur cette jolie pièce. Bisous

    RépondreSupprimer
  42. Coucou !
    De la folie en effet ! (je sais elle était facile)
    Je l’ai vue au Theo Théâtre et j’ai bien l’intention de les revoir cet été au Festival d’Avignon!
    Bonne journée Natie!

    RépondreSupprimer

Si vous souhaitez être averti de ma réponse à votre commentaire, cocher " M'informer ".
Merci de votre visite.

popstrap.com